Marie-temps

L’été qui a fait son chemin,
L’hiver arrivera demain matin.
Le temps passe un peu trop vite,
Je dépasse moi-même souvent la date limite.

Les feuilles changent, les couleurs de l’automne.
Vivre sans toi, je ne sais pas qu’est-ce que ça donne.
Je vois la tempête par la fenêtre,
Je me suis perdue à regarder dans ma tête.

La solitude de l’hiver,
Qui s’installe dans vie.
Le temps me tue, Marie.
Je veux pas attendre qu’il soit trop tard,
Avoueras-tu qu’on avait tort?
Je te veux pour moi, encore.
Je m’ennuie,
Oh je m’ennuie.

Les changements de saisons me font perdre la raison.
Est-ce qu’on devrait tout arrêter?
Est-ce qu’on se nuit à s’aimer?
Je vois la tempête par la fenêtre,
Je me suis perdue à regarder dans ma tête.

La solitude de l’hiver,
Qui s’installe dans vie.
Le temps me tue, Marie.
Je veux pas attendre qu’il soit trop tard,
Avoueras-tu qu’on avait tort?
Je te veux pour moi, encore.
Je m’ennuie,
Oh je m’ennuie.

Le temps, temps, temps n’est pas pour nous,
Mais je t’aime, t’aime malgré tout.