Gorgée

Salut mon gars, comment tu vas?
Le temps peut bien passer,
Et ça me rappelle que je m’ennuie de toi.

Ça fait un bout qu’il faut que je t’écrive,
Mais je ne peux pas croire que je fais ça pour toi.

C’est quoi que t’entends? C’est quoi que tu vois?
C’est quoi que tu sens? C’est quoi que tu bois?

Oh mais si tu es là, écoute bien ça:
On n’arrêtera pas de chanter,
De crier encore ton nom.
Je veux te lever mon verre,
Prends-la ta gorgée, celle-là est pour toi…
On t’oublie pas.

Des fois je me demande c’est où que tu te caches?
Tu es où Sébas?
Tu n’es pas à la bonne place!

Parti trop vite, parti trop tôt,
Parti trop loin, On s’ennuie l’gros.

Oh je le sais que tu es là, écoute bien ça:
On n’arrêtera pas de chanter,
De crier encore ton nom.
Je veux te lever mon verre,
Prends-la ta gorgée, celle-là est pour toi…
On t’oublie pas.

Ton silence.
Oh ton absence.
Ton silence.