Ouh là là

Ouh là, ouh là, ouh là là
Ah

Annie-Rose Tremblay-Saint-Onge
Se promenait dans la forêt
Un beau dimanche après-midi après être allée à la messe
Hmm-mm

Caché derrière un buisson
Alors que je l’espionnais
J’ai atchoumé, elle m’a vu et m’a dit
“Veux-tu mettre ta bouche entre mes?"

Ouh là, ouh là, ouh là là
J’aurais dû demander au bon Yeu avant de manger le chocolat, ouh là, ouh là là
J’aurais dû demander au bon Yeu avant de manger

Sous un grand chapeau de paille
Elle se mordillait l’index
En fredonnant doucement la mélodie de l’Ave Maria (hmm-mm-mm-mm)

À quatre pattes dans la broussaille
Plus le facteur humidex
Ça fait que je suis rentré à la maison le visage plein d’Nutella

Ouh là, ouh là, ouh là là
J’aurais dû demander au bon Yeu avant de manger le chocolat, ouh là, ouh là là
J’aurais dû demander au bon Yeu avant de manger

(Ouh là là)

On trouve toutes sortes de mensonges
Pour cacher notre gourmandise
Comme si la vérité dormait que’que part au plus profond de nous

Hier j’ai vu
Annie-Rose Tremblay-Saint-Onge
Dans le parking de l’église
Raconter l’histoire à ses amies cathos comme quoi je m’étais trompé de

Ouh là, ouh là, ouh là là
J’aurais dû demander au bon Dieu avant de manger le chocolat, ouh là, ouh là là
J’aurais dû demander au bon Yeu avant de manger
Le chocolat, ouh là, ouh là là