Je pourrai plus jamais

Je pourrai plus jamais m’enfuir
Partir et me laisser filer
Comme un grand voilier sans capitaine
Comme si plus rien ne valait la peine

Je pourrai plus jamais faillir
À laisser la lumière entrer
Quelqu’un voudra que j’ouvre les stores
Pour s’habiller, aller jouer dehors

Y a quelqu’un d’autre qui existe
Au-dessus des hommes et des lois
Qu’il faudra bercer quand il est triste
Qu’il faudra protéger du froid

Ça me prendra du courage
Pour apprendre à être mieux que moi
À laisser passer les mirages
Et à m’oublier pour une fois

Je pourrai plus jamais mentir
Laisser dormir la vérité
Comme s’il ne me restait plus personne
Il a deux grands yeux clairs qui questionnent

Y a quelqu’un d’autre qui existe
Au-dessus des hommes et des lois
Qu’il faudra bercer quand il est triste
Qu’il faudra protéger du froid

Ça me prendra du courage
Pour apprendre à être mieux que moi
À laisser passer les mirages
Et à m’oublier pour une fois

Je pourrai plus jamais faiblir
Me détruire ou abandonner
Il a deux petits bras qui attendent
Un cœur qui bat fort pour qu’on l’entende
Je pourrai plus jamais mourir