Ta fille

À la montagne ou dans la ville
Nulle part j’arrive à oublier
La solitude comme une île
Dont je ne peux pas m’échapper

La corde à linge de mes cils
Pesante de gouttes à sécher
Équilibristes sur le fil
Qu’il ne faut pas laisser tomber

Maman tu sais t’as fait ta fille
Pleine de défauts à cacher
Pleine de bobos à guérir
Maman ton bébé se maquille
Sinon personne ne la désire
Le soir quand elle se déshabille
Maman ta fille est fatiguée

Pourtant je ne suis pas fragile
Les sables je les ai marchés
Mais ne peuvent pas boire l’argile
Autant de soifs à étancher

Dis-moi, pourquoi donc se défilent
Les amoureux, les amitiés
J’en ai eu, j’en ai perdu mille
C’est toujours à recommencer

Maman tu sais t’as fait ta fille
Pleine de défauts à cacher
Pleine de bobos à guérir
Maman ton bébé se maquille
S’accroche, décroche un sourire
Le soir quand elle se déshabille

Maman tu sais t’as fait ta fille
Pleine de défauts à cacher
Pleine de bobos à guérir
Maman ton bébé se maquille
Sinon personne ne la désire
Le soir quand elle se déshabille
Maman ta fille est fatiguée