Race de la paperasse

Ma vie se résume pas qu’à chanter des chansons
J’dois aussi remplir des formulaires pour des subventions
C’est parfois la job qui est la plus pénible
Mais c’est grâce cet à encre que mon art il existe
L’échelle me fait des grosses peur
J’fais des crises de vertige parce que chu tout un auteur
J’signe toute sorte de formulaire comme une star
J’dis à la dame de le garder ça va valoir plus tard
Mes feuilles de rimes sont des avions de papier
Sur lesquelles je continu à voyager
France, Nouveau-Brunswick, Fredericton
J’me promène pas mal comme une balle ping pong
J’ai des connections pour des rénovations
J’connais des castors en cas d’inondation
Mais demande moi pas de poser de gyproc
Ah non celle-là ça serait vraiment un cheap shot

J’suis de la race de la paperasse, la race de la paperasse
J’suis de la race de la paperasse, la race de la paperasse
J’ai pitché mon étagère IKÉA dans ruelle
Ça m’prend plus qu’un manuel pour être manuel
Ça prend la méditation dans un temple Inca
Même là, tout s’effondrerait comme une tour Jenga
J’vais tenir ton échelle si tu veux grimper au top
T’aider pour ton cv si tu veux un haut poste
Mais big up au beau frère
Y’es du genre à me sauver quand chu sur les gros nerfs
I wish que j’étais Amish
Une longue barbe qui pose d’la céramique
Au moins chu honnête pis je m’affiche
Chu pas un Handy Man pis je m’en fiche
J’sais pas combien de mois ça durer
J’préfère boire mon galon à mesurer
J’hais les maths pis les maths ils m’haissent
J’ai réputation de rendre les calcula-tristes

(refrain)

Baby, j’pourrais t’écrire un des plus beau poème
Mais pour faire la cuisine y’aurait un problème
Pour poser de la céramique y’aurait un problème
J’suis de la race de la paperasse