Inadéquat

Nostalgique du tendre
T’as pas su attendre
Avant de me faire la cour
À la plage

La convalescence
Condamne d’avance
La candeur des grandes vacances
À de soudaines averses (han han han han)

Dis-moi comment te dire
Que j’ai l’âme aux faux pas
Que je suis, force est de le dire
Inadéquat

La nuit est ouverte
Au scandale, certes
Mais elle n’aura jamais l’audace
De nous suivre au bout de nos sanglots
Et à l’aube, sur la grève
Les épaves de nos rêves
Se redresseront comme de vieux éclopés
Une longue semaine (han han han han)

Dis-moi comment te dire
Qu’en voyant notre état
Le soleil nous déclarera
Inadéquats

Dis-moi comment te dire (la la la la la la)
Oui, je suis, force est de le dire
Inadéquat
Inadéquat
Inadéquat