Philadelphie

Au Coeur de Philadelphie
Les campeurs filent dans la nuit
Deux amoureux deux amis
Qui reviennent de Miami
Et qui grelottent dans la roulotte endormie

Sur le bord de l’autoroute
Un frame de char la mort dans l’âme
Le corps vidé par lesdeux bouts
Les ailes rongées par les flammes
Celles qui éclairent la nuit le ciel de Pennsylvanie

À Philadelphie sous la neige fondante
J’entends la ville qui chante
Une complainte nord-américaine
Dompte ma peine et je m’endors
Dans le berceau des idéaux usés
Du Titan fatigué
Ce que tu penses Atlas
Être le monde sur ton dos
N’est que le poids de ton égo
Dans le ciel de Pennsylvanie
Le son des cloches n’est qu’un écho

Dans la triste caravane
Plane le mal du pays
Reconduits par les fantômes
De l’empire d’avant l’atôme
D’une époque qui déja tombe dans l’oubli

On s’écoute encore la cassette
Qu’on s’était faite pour la route
Sous la voute des fumées
Denses, danse Rose-Aimée
Et viens chasser le gris du ciel de Pennsylvanie

À Philadelphie sous la neige fondante
J’entends la ville qui chante
Une complainte nord-américaine
Dompte ma peine et je m’endors
Dans le berceau de la bombe et du rock
On fuck le monde et vive le roi
Ce que tu crois Midas
Être de l’or que tu entasses
N’est que de la mort en lingot
Dans le ciel de Pennsylvanie
Le son des cloches n’est qu’un écho