Crystel

Crystel
Tu r’viens toujours au moment où j’t’espérais pu
Tes ailes
Au premier battement sont venues boucher ma vue
Mais moé, entre deux buvards
Pour passer l’temps, bin, j’t’attends plus fort
En souhaitant qu’ta silhouette s’évapore
Parmi les enfants sourds pis les rois morts
Qui volent dans ton sang
J’te retrouve tout l’temps
Dans mon angle mort

Tes yeux ne vieilliront jamais
Mes mains s’éloignent à chaque essai
Mais toé, pendant qu’tu dors
Le sommeil te berce, y t’garde le phare
Entre tes deux oreilles, même pas l’ombre d’un remords
Malgré les faux clins d’oeil, les shots de fort
Dans mon inconscient
Tu flottes tout le temps
Dans mon angle mort