Tourner

Est-ce que c’est moi qui t’obsède et te fais marcher sur les mains?
Est-ce que c’est moi, ton remède pour passer du soir au matin?
Qui te tiens
Qui te hante
Qui reviens quand tu demandes

Est-ce que c’est moi
Qui te fais tourner, tourner, tourner dans le vide et sans arrêt?

Est-ce que c’est moi?
Est-ce que c’est toi?
Qui marches à l’envers la tête en bas
Qui veux l’extraordinaire
Qui as les pieds sur terre
Est-ce que c’est moi
Est-ce que c’est toi
Qui marches à l’envers la tête en bas
Qui te fais tourner, tourner, tourner dans le vide et sans arrêt

Est-ce que c’est toi qui donneras vie éternelle à mon âme rebelle?
Est-ce que c’est toi
Le feu, la foudre, et toi qui cherches le trouble?
Qui prends racine tout autour
Qui me suis comme un vautour
Est-ce que c’est toi ou est-ce que (ha, ha, ha, ha)
Qui te fais tourner, tourner, tourner dans le vide et sans arrêt

Est-ce que c’est moi?
Est-ce que c’est toi?
Qui marches à l’envers la tête en bas
Qui veux l’extraordinaire
Qui as les pieds sur terre
Est-ce que c’est moi
Est-ce que c’est toi
Qui marches à l’envers la tête en bas
Qui te fais tourner, tourner, tourner dans le vide et sans arrêt
Tourner, tourner, tourner dans le vide et sans arrêt
Et qui, d’un élan s’envole
Qui ne touche plus l’sol
Tourner, tourner, tourner, tourner, tourner, tourner, tourner, tourner, tourner, tourner, tourner dans le vide et sans arrêt

Est-ce que c’est moi?
Est-ce que c’est toi?
Qui marches à l’envers la tête en bas
Qui veux l’extraordinaire
Qui as les pieds sur terre
Est-ce que c’est moi
Est-ce que c’est toi
Qui marches à l’envers la tête en bas
Qui te fais tourner, tourner, tourner, tourner, tourner, tourner

Est-ce que c’est moi?
Est-ce que c’est toi?
Qui marches à l’envers la tête en bas
Qui veux l’extraordinaire
Qui as les pieds sur terre
Est-ce que c’est moi
Est-ce que c’est toi
Qui marches à l’envers la tête en bas
Qui te fais tourner, tourner, tourner, tourner, tourner, tourner