Il y a tant à faire

Le temps n’est plus au regret
Il faut me ressaisir
Le vague à l’âme se naviguait
Et s’aborderait son navire

Il faut marcher, il y a tant à faire
Il faut rouler, m’acharner
Cent fois tourner, biner la Terre

Il faut tenir, il faut bâtir sur l’inconnu
Parier sa chemise qu’on gagnera au risque de finir tout nu
Les autres peuvent penser l’contraire
Il faut rouler, s’acharner, cent fois tourner
Il y a tant à faire
Et ce n’est pas ridicule
C’est comme si c’était facile
S’immiscer dans la lumière
D’une longue nuit de l’hiver

J’perds le fil de ma vie, il est tout petit
J’en fais une histoire personnelle
De manière professionnelle

Puis, je le retrouve tôt ou tard dans le magistral de l’univers
Il faut tisser, il y a tant à faire
Et ce n’est pas ridicule
C’est comme si c’était facile
S’immiscer dans la lumière
D’une longue nuit de l’hiver

Viendras-tu m’voir au retour du printemps?
Que le temps passe long, passe long

Il y a tant à faire
Et ce n’est pas ridicule
C’est comme si c’était facile
S’immiscer dans la lumière
D’une longue nuit, il y a tant à faire
Et ce n’est pas ridicule
C’est comme si c’était facile
S’immiscer dans la lumière
D’une longue nuit de l’hiver

Entrez des paroles!

La Boîte aux paroles compte sur les utilisateurs comme vous pour enrichir sa banque de données! Si vous connaissez les paroles des chansons de la liste ci-dessous, ou de tout autre chanson interprétée par Daniel Bélanger, faites-en profiter la communauté en les retranscrivant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.