Fréquenter l’oubli

Chu écœuré de boère
Mon foie veut pu m’parler
Mon haleine de tabac
Me pue au nez

Mon t-shirt sent la bière
Mes jeans la sambuca
Pis une sorte de shooter cheap
Que j’m’en rappelle même pas

J’ai la gorge enflée
À force de crier
Et mes oreilles bourdonnent
À cause d’la musique trop élevée

C’est un autre lendemain d’veille
Fidèle au poste qui m’apprend
Que j’ai le corps magané
Plus d’angoisse et moins d’argent

Y a-tu d’autres choses à faire
Pour chasser l’ennui
Au lieu d’boère tous les soirs
En regardant passer ma vie?

J’pense à faire du sport
Et à m’remettre en forme
Avant qu’il soit trop tard
Avant que j’dégringole

J’aimerais m’lever à six heures
Pour faire mon jogging
Au lieu de rentrer tout croche
En rotant mon dernier drink

J’fuis tous mes problèmes
Et je fréquente l’oubli
En m’disant que le temps règle tout
Et qu’il faut profiter d’la vie

J’m’assois sur mes lauriers
Prétexte pour chômer
Sachant bien trop
Qu’mon paradis est pas gagné

Mais quessé que j’pourrais faire
Pour chasser l’ennui
Au lieu d’boère tous les soirs
En regardant passer ma vie?

Le jour, c’est pas si pire
J’ai toujours de quoi à faire
J’récupère et j’m’inspire
Jusqu’à ce que tombe la lumière

Parfois j’passe des nuits sobres
Où j’ai bonne conscience
J’me sens fort, j’ai des couilles
Et je comble mon existence

J’ai toujours été tripeux
J’ai besoin d’émotions fortes
J’ai toujours été curieux
La conséquence n’importe

Mon cœur de pierre est en voyage
Y veut pas s’attacher
Y est allergique à la mousse
Il doit toujours rouler

Y a plein d’choses que j’pourrais faire
Pour chasser l’ennui
Au lieu d’boère tous les soères
En regardant passer ma vie