Forillon

Depuis plusieurs générations
Ils étaient là dans ce canton
Vivre et mourir, c’était la loi
Des gens habitant Forillon

Barque de pêche en été
Hache et godin durant l’hiver
Bonheur et joie bien calculés
C’était un peu leur univers

Ils sont venus tout chambarder
Marcher, mesurer, arpenter
Paraît qu’on va tout bulldozer
À Ottawa, y en ont parlé

Québec aussi a accepté
Et dire qu’il faudra tout quitter
Pays, maisons, parents, amis
Et dire adieu en Gaspésie

Laisse ta terre pour Montréal
Gaspé, Québec ou bien ailleurs
Même si la peine te ronge le coeur
Tout finira par s’arranger

Va-t’en mourir dans la grande ville
Ce n’est pas du tout difficile
Un arbre bien déraciné
Finit toujours par succomber

Ce soir, hier ou bien demain
Nous sommes tous pas mal certains
Notre pays, la Gaspésie
Sera un jour combien changé

À Forillon, les étrangers
Viendront souvent pour visiter
En oubliant qu’il y a 100 ans
C’est nous qui l’avions défriché

Depuis plusieurs générations
Ils étaient là, dans ce canton
Vivre et mourir, c’était la loi
Des gens habitant Forillon

Barque de pêche en été
Hache et godin durant l’hiver
Bonheur et joie bien calculés
C’n’est plus du tout leur univers
Il faut payer à la barrière