Stéphanie Boulay

  • Je te laisserai cogner à ma porte les nuits / Où tu penses à t’endormir pour de bon / Je te consolerai de souffles de vie / Qui sauront apeurer tes démons / / Je te laisserai cogner là où ça répond p…
  • Venez-vous des trous noirs tant vous êtes brillants / Et tant vous m’aspirez là où il fait plus blanc / On ne peut tout avoir, sauf collé à vos flancs / Même à l’heure des départs, votre cœur est brûl…
  • Je pourrai plus jamais m’enfuir / Partir et me laisser filer / Comme un grand voilier sans capitaine / Comme si plus rien ne valait la peine / / Je pourrai plus jamais faillir / À laisser la lumière …
  • La nuit a fait sa loi / Mais l’aube te dessine / Nous ne sommes plus les mêmes / Étrangers dans les draps / Je te laisse sur le pas / Toi, tes yeux s’illuminent / Et tu m’aimes, tu m’aimes / Tant, tu …
  • Je sais, tu aimes les choses / Qui ont l’air de valeur / Les étoiles qui t’impressionnent / Là-haut n’ont plus leur lueur / Mais tu les collectionnes / Les crois pareilles à ton cœur / Auprès d’elles,…
  • On sera douces comme le printemps / On sera vibrantes comme le dégel / On arrachera la peau du serpent / À la fois vulnérables et immortelles / / On marchera le dos face au vent / Souvent en tenant t…
  • Ses écrits sont à celles / Qui habitent tout l’espace / Qui ne cèdent pas leur place / Qui dominent la douleur / Et ses dessins sont tels / Qu’on voit le jour au travers / Qu’on voit la nuit à l’enver…
  • À la montagne ou dans la ville / Nulle part j’arrive à oublier / La solitude comme une île / Dont je ne peux pas m’échapper / / La corde à linge de mes cils / Pesante de gouttes à sécher / Équilibris…