C’t’écœurant (le prix de l’argent)

C’t’écoeurant
C’t’écoeurant
C’t’écoeurant
La course aux armements
C’t’écoeurant
C’qu’on fait les allemands
C’t’écoeurant
D’oublier sa maman
C’t’écoeurant
Trop d’parmesan
C’t’écoeurant

C’t’écoeurant
Les bombardements
C’t’écoeurant
Les détournements
C’t’écoeurant
Les enlèvements
C’t’écoeurant
Le prix des diamants
C’t’écoeurant
C’que l’monde f’rait pas
Pour d’l’argent

Pour d’l’argent
On s’écarte les cuisses
Pour d’l’argent
On rent’dans police
On tue des p’tites vieilles
On vole des banques
On danse tout nu
On joue dans des vues d’cul

C’t’écoeurant
D’êt’ né avant son temps
C’t’écoeurant
De vivre trop longtemps
C’t’écoeurant
De devenir impuissant
C’t’écoeurant
De devenir trop puissant
C’t’écoeurant

C’t’écoeurant
D’passer deux ans en d’dans
C’t’écoeurant
De s’faire violer par les plus grands
C’t’écoeurant
De faire son testament
C’t’écoeurant
D’avoir mal aux dents
C’t’écoeurant
C’que l’monde f’rait
Pour de l’argent

Pour d’l’argent
Y’en a qui tirent aux cartes
D’aut’ qui lisent dans les lignes des pieds
À New-York
On vend son sang
À Hong Kong
On vend des enfants
Pour d’l’argent
On s’entretue
Pour d’l’argent
On s’prostitue
On baise des vieilles américaines
Ou des p’tits vieux avec des grosses bédaines

La vie est laide
Yark – Yark- Pouark- Yark

La vie est laide
Yark-Yark-Pouark-Yark
La vie est laide
A des lunettes
Des broches sué dents
La vie est laide
A des boutons pas jusse dans ‘face
Dans l’dos avec
Yark-Yark-Pouark-Yark
La vie est laide
Et ne vaut pas la peine d’être vécue
La vie est laide
Depuis l’début on est vaincu
La vie est laide
Yark-Yark-Pouark-Yark

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.