Para-New York

La T.V me r'garde
La radio m’écoute
Mon miroir rit d’moi
Quand y m’'voit l’matin
Mes jaunes d’œufs éclatent
Quand j’les r’garde dans les yeux

Mon bacon se crispe
Quand j’veux mordre dedans
Mes draps sont tannés
D'dormir seuls avec moi
Est-ce que j’suis en train
D'dev'nir complètement

Pa-pa-pa-pa-para-New-York
Pa-pa-pa-pa-para-New-York
Pa-pa-pa-pa-para-New-York
Pa-pa-pa-pa-para-New-York

Mon linge me saute dans face
Quand j’ouvre mes tiroirs
Ma chaise se déplace
Quand j’viens pour m’asseoir
Mes runnings se poussent
Quand j’viens pour les mettre

Ma porte me claque dans l’dos
Quand je sors dehors
Les buildings se penchent
Pour me voir la «bette»
Est ce que j’suis en train
D'd'venir complètement

Pa-pa-pa-pa-para-New-York
Pa-pa-pa-pa-para-New-York
Pa-pa-pa-pa-para-New-York
Pa-pa-pa-pa-para-New-York

Les pompiers m’arrosent
Quand j’m’habille en rose
Les poubelles s’roulent à terre
Quand j’ai les ch’veux verts
Mes amis me donnent
Des coups d’téléphone

Mon plancher respire
Mon plafond m’aspire
Pis mon chum transpire
A part de ça
Ca va pas pire
Hey, man! Hey gimme a break!

J’rentre chez nous
J’prends mon trou
Y a just'là que j’me sens ben
J’prends une douche
Pis j’me couche
Dans mes draps en satin
Mais au milieu de la nuit
Je rêve à Al Quasaoui

Para-New-York