Je resterai là

J’ai pas besoin de grand-chose
Pour être heureux dans vie
Juste un p’tit bout d’terrain
Pour moi et les miens

J’rêve pas d’la vie de star
De champagne, ni d’caviar
Mais de faire des grands jours
De petites semaines

Parce qu’au fond, rien n’est éternel
Encore moins les factures de Bell
J’travaillerai autant qu’il faut
Peut-être même un peu trop

Pour que puissent s’épanouir
Mes semailles chéries
Que poussent les rêves dans le champ de leur vie
Qu’ils puissent à leur tour semer l’amour

J’irai loin des grandes ruées
Loin des vendeurs d’or
De Silicon Valley
Loin des concours de hasard
Je resterai là, je resterai là

J’ai pas besoin d’être populaire
De finir premier et prospère
Ni d’ovations à tout rompre
D’un généreux compte en banque

Mais j’donnerais tout pour faire la peux
Et deux minutes avec moi
Pour faire un milieu de mes excès
Pour m’endormir sans trop de regrets

J’irai loin des grandes ruées
Loin des vendeurs d’or
De Silicon Valley
Loin des concours de hasard
Je resterai là, je resterai là

C’est vrai, j’mérite de temps en temps
D’enlever ma tête d’entre mes mains
De voyager l’âme en paix
Les poches pleines d’espérance
Lever les feutres

J’irai loin des grandes ruées
Loin des vendeurs d’or
De Silicon Valley
Loin des concours de hasard
Je resterai là, je resterai là

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.