Vos mains

Vos mains qui sont tout près et pourtant si lointaines
Vos mains que vous posiez sur la vitre du temps
Sont venues ce matin causer avec les miennes
Quand s’en sont retournées mon coeur était dedans
Vos mains qui sont tout près et pourtant si lointaines

Vos yeux me sont restés d’une seconde à peine
Ayant croisé les miens comme on se croise en mer
Quand on est un navire au vent qui se déchaîne
Et quand on est une île et que le temps se perd
Vos yeux me sont restés d’une seconde à peine

Vos pieds de pas légers depuis peu se promènent
À précéder les miens sur mes chemins perdus
Je demande où je vais à l’eau de la fontaine
L’eau coule un peu plus vive et n’a point répondu
Vos pieds de pas légers depuis peu se promènent

Vos lèvres font des mots qui jamais ne me viennent
Et je ne saurai point comment vous me nommez
En ce monde inconnu qui goûte votre haleine
Et vos mains et vos yeux que voici refermés
Vos lèvres font des mots qui jamais ne me viennent

Je ne vous connais point châtelaine ni reine
Je ne vous connais point dans la soie et dans l’or
Je vous connais hiver au soleil et en laine
Je vous connais saison à l’ancre dans le port
Je vais pour vous rêver à l’envers des semaines

Entrez des paroles!

La Boîte aux paroles compte sur les utilisateurs comme vous pour enrichir sa banque de données! Si vous connaissez les paroles des chansons de la liste ci-dessous, ou de tout autre chanson interprétée par Gilles Vigneault, faites-en profiter la communauté en les retranscrivant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.