P’tit Louis

Un jour les gens d’une province
Ont voulu se faire un pays
Un jour les gens d’une province
Ont voulu se faire un pays
La différence n’est pas mince
C’est ce que la rumeur en dit

Mais la rumeur vient de la ville
Avec bien des mots inutiles
Servile, imbécile et docile
La rumeur a souvent menti
Je dirai comme disait P’tit Louis:

J’ai trois cordes à mon arc
J’en ai quatre à mon violon, pis j’ai du bois d’cordé
J’en ai mis dans l’poêle, rentrez vous chauffer

Sont donc partis de leur province
Quiens-Ben et Charlot et P’tit Louis
Sont donc partis de leur province
Quiens-Ben et Charlot et P’tit Louis
«Salut, nous venons voir le prince
Le maître et le roi du pays»

«Mon maître est parti à la chasse»
Leur dit un valet peu loquace
Quand tout près la princesse passe:
«Madame, êtes-vous du pays?»
C’est ce que le P’tit Louis y a dit

J’ai trois cordes à mon arc
J’en ai quatre à mon violon, pis j’ai du bois d’cordé
J’en ai mis dans l’poêle, rentrez vous chauffer

«J’aime mieux de loin la Province»
Répond la princesse à P’tit Louis
«J’aime mieux de loin la Province»
Répond la princesse à P’tit Louis
«Madame, avant qu’on nous évince
J’aimerais vous dire ceci:

Notre Roi, monsieur votre père
Qui ne cultive pas la terre
Prend la récolte et fait la guerre
Pour grandir son terrain d’ennui
Nous ne sèmerons plus pour lui»

J’ai trois cordes à mon arc
J’en ai quatre à mon violon, pis j’ai du bois d’cordé
J’en ai mis dans l’poêle, rentrez vous chauffer

«Ton langage est celui d’un prince»
Dit la princesse du pays
«Ton langage est celui d’un prince»
Dit la princesse du pays
«Vous deux, repartez en province
Votre compagnon reste ici

Allez dire aux gens du village
Que vous avez fait bon voyage
Et que la princesse s’engage
À parler pour vous aujourd’hui»
Ils firent comme elle avait dit

Le roi revenant de la chasse:
«Chassez-moi ce manant dehors»
Le roi revenant de la chasse:
«Chassez-moi ce manant dehors»
— Mon père, écoutez-le, de grâce
Ou vous en auriez du remords»

P’tit Louis exposa sa requête
Le roi, qui le trouva point bête
Leur dit en se grattant la tête:
«Vous me feriez perdre le nord»
Mais c’était son arrêt de mort

En arrivant dans leur village
Quiens-Ben et Charlot sont surpris
En arrivant dans leur village
Quiens-Ben et Charlot sont surpris
Ils vont pour conter leur voyage
On les regarde avec mépris

«Ne savez-vous point la nouvelle?
P’tit Louis qui vous fut si fidèle
Est mis à mort comme un rebelle
La princesse vous a trahis
Allez vous cacher loin d’ici»

Les jours se font, l’année se passe
Le roi est mort dans l’entre-deux
Les jours se font, l’année se passe
Le roi est mort dans l’entre-deux
La princesse qui prit sa place
A mis au monde un P’tit Louis Deux

Le vieux P’tit Louis est au village
Il est revenu sans tapage
On n’a rien su de son voyage
Et quand on l’interroge, il dit:
«La rumeur vous avait menti
J’ai trois cordes à mon arc
J’en ai quatre à mon violon, pis j’ai du bois d’cordé
J’en ai mis dans l’poêle, rentrez vous chauffer»

Entrez des paroles!

La Boîte aux paroles compte sur les utilisateurs comme vous pour enrichir sa banque de données! Si vous connaissez les paroles des chansons de la liste ci-dessous, ou de tout autre chanson interprétée par Gilles Vigneault, faites-en profiter la communauté en les retranscrivant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.