Le droit chemin

LE DROIT CHEMIN

C’est bientôt l’anniversaire d’Élodie
Y aura des jeux, du gâteau et des amies:
Julie-Anne, Frédérique, Léa et puis Anabelle
Ont toutes été invitées à coucher chez elle

Élodie prend un papier et ses crayons
Dessine une fleur, un soleil et sa maison
«Faut pas qu’j’oublie la date, l’heure et le nom de la rue…
J’ajoute le ch’min à prendre, elles ne sont jamais venues»

Tourne à droite, tourne à gauche
Tourne à droite et retourne à gauche
Continue, arrête pas… La lumière est à deux pas
Tourne à droite, tourne à gauche
Tourne à droite et retourne à gauche
Continue, te v’là rendue… La prochaine, c’est ma rue!

La maison se trouve dans un coin perdu
Personne dans tout le village l’a jamais vue
Pour aller à l’école, l’autobus prend une bonne heure
La pauvre arrive en classe avec un mal de cœur

Tourne à droite, tourne à gauche
Tourne à droite et retourne à gauche
Continue, arrête pas… J’ai hâte d’arriver chez moi
Tourne à droite, tourne à gauche
Tourne à droite et retourne à gauche
Continue, te v’là rendue… Moi, j’en ai assez vu!

C’est le grand jour, nos amies sont excitées
Sur leurs genoux, un cadeau pour la fêtée
Vers la maison d’Élodie, se dirigent tranquillement
«Nous arrivons bientôt, c’est écrit sur le plan»

Tourne à droite, tourne à gauche
Tourne à droite et retourne à gauche
Continue, arrête pas… La lumière est à deux pas
Tourne à droite, tourne à gauche
Tourne à droite et retourne à gauche
Continue, te v’là rendue… La prochaine, c’est ma rue!

Le papa de Julie-Anne s’est perdu
La maman de Frédérique ne sait plus
Le grand frère de Léa regarde partout
Et le cousin d’Anabelle qui devient fou…
Une fête sans invitées, ça fait pas un gros party
Refaisons le trajet, je me suis trompé à l’arrêt

Tourne à droite, tourne à gauche
Tourne à droite et retourne à gauche
Continue, arrête pas… La lumière est à deux pas
Tourne à droite, tourne à gauche
Tourne à droite et retourne à gauche
Continue, te v’là rendue… La prochaine, c’est ma rue!

Le lend’main matin, totalement épuisées
Les amies d’Élodie enfin arrivées
«Tiens, vous arrivez tôt, soyez les bienvenues chez nous
Je vous ai joué un tour, j’avais prévu l’coup!
Je vous ai invitées la veille, sachant qu’vous n’y seriez pas
On se perd toujours en chemin la première fois»

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.