Oiseau

J’écoutais le chant des oiseaux
Je regardais vers le ciel
Je reconnaissais le corbeau
C’est assez universel
Qu’attends-tu au bout du poteau
Devant moi qui n’a pas d’ailes?
T’as pas l’air de m’trouver ben beau
J’ai pas d’plumes, juste un peu d’poil

T’en viens-tu me prêcher des malheurs
Dans ta robe de monastère?
Je pourrais rester là et te fixer pendant des heures
Que tu ne changerais pas d’air
J’voudrais quand même pas qu’tu penses
que j’t’ai pas vu venir
Même minable, je suis orgueilleux
Et ton chant me dit non y’a quequ’chose dans le ton
qui le fait mentir
Es-tu prophète ou ben quêteux?

J’aimerais juste une fois m’envoler
Seulement pour te voir la gueule
Ou mieux m’envoler en fumée
Tu t’sentirais p’t-être tout seul
Y’a quequ’chose qui m’énarve
Je l’sais pas si j’devrais te l’dire
J’ai pus rien dans l’ventre
Attends-tu enfin d’me voir crever?
C’est pas que ça me hante mais si jamais
tu me sens pourrir
Chu pas mort pour autant
Je suis juste un peu fatigué

Si tu m’suivais dans mon désert
Où j’avance à l’arraché
Dans la neige jusqu’à mon derrière
Je continue d’m’enfoncer
Je t’ai observé l’autre jour
Quand tu te laissais planer
Ton manège ne fait que des tours
Tu fais seulement semblant de voyager

J’écoutais le chant des oiseaux
Et tu t’es mis à crier
Non mais m’prends-tu pour un idiot
J’vois ben qu’tu sais pas chanter
Mais y’a quequ’chose qui m’énarve
Je l’sais pas si j’devrais te l’dire
J’sais pas si tu t’rappelles
J’ai voulu m’fabriquer des ailes
J’ai sauté de mon toit
Pour aussitôt atterrir
Et c’est tout naturel
J’ai pas d’plumes
Juste un peu d’poil

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.