Toune en on

Résultat choc des dernières élections
Idées recyclées, sondages d’opinions
Candidat-vedette, mise en pli plus-que-parfaite et poignées de main bidon
La valse des votes pour un oui, pour un non
La peur est un leurre et on mord à l’hameçon
Tu peux rien y faire, l’injustice prolifère et l’espoir se morfond

C’est une valse populaire
Un pas devant, deux pas derrière
Danse avec moi, jolie bergère
Ne me pose pas de questions
Oublie un peu tes moutons
Faisons comme eux, comme le monde, tournons en rond, tournons

Variette à paillettes pour capter l’attention
Des gros plans payants pour Vidéotron
Une piasse par appel pour sauver la belle Annabelle en pseudo-formation
Clones en devenir de la diva Dion
Bien mauvaise nouvelle pour les gosseux de chansons
Ça prend toute la place, la culture de masse est gavée de bonbons

C’est une valse douce-amère
Une valse qui brasse des grosses affaires
Danse avec moi, jolie bergère
Ne me demande pas mon nom
Laisse derrière tous tes moutons
Faisons comme eux, comme le monde, tournons en rond, tournons

Méga-compagnies, expansions et fusions
Une autre année record, profit de cent millions
Nouvelle stratégie, belle philosophie d’entreprise et restructuration
Mises à pied massives, coupures et compressions
Les ressources s’épuisent, y’a pus d’jus dans l’citron
On marche sur la braise, dans la chambre des fournaises on rajoute du charbon

C’est une valse incendiaire
Une valse dont tu es prisonnière
Danse avec moi, jolie bergère
Peu à peu, tu devines mon nom
Tu veux r’tourner à tes moutons
Mais tu es comme le monde, prise dans le tourbillon

Invasion de l’Empire jusque dans ton salon
Alerte aux terroristes, nouvelle inquisition
Oiseaux de fer, croisades militaires, feu de l’enfer au nom du Dieu Pognon
État policier pour calmer les tensions
Si tu ouvres la bouche, tu goûteras du bâton
Au bout du compte, la liberté a honte de ce qu’on fait en son nom

C’est une valse meurtrière
Une valse vieille comme la terre
Danse avec moi jolie bergère
Pendant que tu dansais au bras du démon
Ils se sont sauvés tes moutons
Ils sont comme le monde, crisse de triste conclusion, ils se sont jetés en bas du pont

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.