Akinisi

«C’est quand même incroyable qu’on soit encore vivants
À cent mille sous zéro et depuis cent mille ans
Peu importe comment le décor te programme
C’est toujours les tropiques quand tu aimes une femme

«Tout commença quand ils se sont perdus un jour
Le traîneau de secours s’est perdu à son tour
Le caribou couché dans la gueule du loup
J’ai pris de vieilles étoiles pour me faire un igloo»

Dans la toundra
Sursum corda

Pourquoi Alashuak me parle-t-il ainsi
Touriste de nylon, aliène que je suis?
Dans un ciel éclaté aux bouches des cratères
Je me demande si nous sommes encore sur terre

«J’ai bel et bien perdu la trace, me dit-il
Ne tentons pas la panique, c’est inutile
Je suis une légende et toi t’es une affaire
J’te donne l’éternité et tu me donnes une bière

Dans la toundra
Y’a des bons gars

Le petit point là-bas, qu’est-ce que c’est, qu’est-ce que c’est?
Un trou dans la glace? Un loup dans ma trace?
Ici, c’est comme ailleurs, c’est comme la mémoire
Tout ce qui s’éloigne prend la couleur du noir

Un météore blasé, un casino viking?
Une armée en déroute, quelqu’un qui te fait signe?
Ton ennemi juré qui te voit dans sa mire
Ou l’homme de pierre t’épargnant le pire?

Dans la toundra
Tu ne sais pas

Peut-être le beau temps découvrant la rocaille
Des animaux masqués en smoking funérailles
La pauvre kipaluk accouplée à son chien
Ils auront les yeux bleus, des dollars plein les mains

La carcasse de l’avion, le pilote aux yeux fixes
La cargaison d’alcool de l’hiver de trente-six
Ils l’ont tout’ bue pendant que les bêtes passaient
Rappelle-toi, petit, la mort n’arrive jamais

Dans la toundra
‘Est déjà là

Akinisi, aussi, je crois que je l’attends
Elle est passée comme une outarde au printemps
Si tu savais combien d’années il a fallu
Pour qu’elle vienne sur ma couche toute nue

Elle est sourde et muette et secouée de transes
Elle s’en fut se marier à un mur de silence
J’entends parfois la nuit sa prière électrique
Quel oiseau de malheur, ô quel chant magnétique

Dans la toundra
Kamasutra

Vous autres, vous dites que le monde est petit
Jamais pourtant je n’ai revu Akinisi
Le petit point là-bas, c’est peut-être le chasseur
Qui pose son fusil, le soir, près de son cœur

S’il ramène de la viande il aura de la peau
Et encore des enfants pour manger le troupeau
Qui s’en va, qui s’en va, qui s’en va
Akinisi, viens ici, dans mes bras!

C’est quand même incroyable qu’on soit encore vivants
À cent mille sous zéro et depuis cent mille ans
Peu importe comment le décor te programme
C’est toujours les tropiques quand tu aimes une femme

J’ai la trajectoire, la tension et la cible
Mon rêve a le métal des armes inadmissibles
Je mangerai les dieux tombés à mes côtés
Et je ne plierai que devant la beauté

Je sens déjà rouler le frisson sur ma nuque
Mon âme s’envoler dans un blizzard de sucre
Je savoure mon thé et je ferme les yeux
Mourir de froid, c’est beau, c’est long, c’est délicieux

Je me perdrai encore et encore, tant que
Je n’aurai pas trouvé cet être qui me manque
Pour célébrer cela, tu vas faire quelque chose
En arrivant au sud, tu m’envoies une rose

Dans la toundra
Ou au-delà»

Entrez des paroles!

La Boîte aux paroles compte sur les utilisateurs comme vous pour enrichir sa banque de données! Si vous connaissez les paroles des chansons de la liste ci-dessous, ou de tout autre chanson interprétée par Richard Desjardins, faites-en profiter la communauté en les retranscrivant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.