Miami

Qui a tué le garagiste?
Qui donc en avait l’intérêt?
Un type fauché parlant spanglish?
Nous détenons quelques suspects

Miami

Le millionnaire et son aorte
La muchacha qui lui propose
Une sensation un peu trop forte;
Le coup de grâce et l’overdose

Miami

La vie finit comme elle commence
Spoonful of love et de romance
Le jour se lève sur Miami
Et les palmiers qui s’en balancent

Carcasses de crabes, vides et sans yeux
Ils arrivaient au point de fuite
Pauvres touristes offrant aux cieux
Leurs vies perdues, leurs tas de suif

Ils appelaient tranquillité
Ce qui n’était qu’une noyade
Une cargaison dissimulée
Dans l’épicentre de la tornade

Soudain, soudain, l’alerte au large:
«Peuple à la mer! Peuple à la mer!»
Encore ces misérables barges
Qui viennent vomir à nos frontières

Les vedettes d’la US Navy
S’en vont tester le droit de l’homme;
La dernière fois, elles l’ont trouvé
Dans le fond d’une bouteille de rhum

Le négrito, le flic aux trousses
Se jette à l’eau avant la pince;
Les dents du requin sont plus douces
Que les soirées de Port-au-Prince

Allô! allô! L’équipe du câble?
Y’a un client qui tombe de haut
Mini-série, sujet rentable;
«The Refugees» on video

Oh playa playa formidable!
Dessous les pieds enfin le sable
On débarque dans l’après-vie
Quand on débarque à Miami

L’argent sonnant l’assaut final
Speakers sanglant le rock n’ roll
Le fugitif qui se sent mal
Dans la clameur du Superbowl

Comment te sens-tu, UFO
Dans le cimetière des débrouillards?
Comment trouver les mots qu’il faut
Pour émouvoir un seul dollar?

Ne pas bouger, surtout se taire
Tapi dans l’ombre des feux verts
Frappe à la porte du presbytère
Le pasteur braque son revolver:

«Tu n’aurais pas quelque dépôt?
Montre-moi tout ce que tu caches
Tu n’as plus rien? Je prends ta peau
In God we trust, others pay cash!

J’ai mes contacts en très haut lieu
Ta peau vaut bien l’cuir du Maroc
On en fera faute de mieux
De la moulée pour Donald Duck

Allez! Va-t’en, reste pas là!
Pour qui le veut, y a du travail
Va voir aux labos d’la NASA
Y’a de l’avenir pour les cobayes»

Le décompte final commença;
Les strappes, le casque: adieu créole!
Zéro! L’éclair le traversa
D’une décharge de deux mille volts

Qui a tué le garagiste?
Qui donc en avait l’intérêt?
Un type fauché, parlant spanglish?
C’est lui. La preuve? Il s’enfuyait

Entrez des paroles!

La Boîte aux paroles compte sur les utilisateurs comme vous pour enrichir sa banque de données! Si vous connaissez les paroles des chansons de la liste ci-dessous, ou de tout autre chanson interprétée par Richard Desjardins, faites-en profiter la communauté en les retranscrivant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.