Trouver Dieu

Chez nous, y’a pas de sex, drugs, rock and roll
J’suis pas la tendance, j’subis la vengeance comme quand mon ex-copine call mes bros
J’empile les bières pis roachs, ma tête faut qu’elle sorte de l’eau
Faut que j’prenne le mic pis que j’vole le show

J’veux toucher des foules, j’essaie de fuller des salles
J’suis sur la route même si j’fais pas vraiment la tournée des stades
J’vois mes amis qui veulent des modèles au lieu de trouver des femmes
J’essaie de leur faire comprendre qu’y a des épines en-dessous des pétales

J’essaie de saouler mon mal, j’m’en vais me déboucher une Pabst
J’mets les bouchées doubles pour que mes pieds puissent fouler des plages
Faut pas écouter les caves, on me dit que j’suis con et sournois
Mais tu peux compter sur moi même si j’ai coulé mes maths

Ici c’est rare que le trajet c’est une flèche
C’est un jeu de parchési, pour monter faut que t’achètes les échelles
C’pas l’Égypte, on n’est pas en train de galérer dans le bled
Mais j’ai des boys dans la trentaine qui ont une pagette et un cell

Le temps c’est de l’argent, les deux j’essaie d’arrêter d’en perdre
J’fais tout pour trouver Dieu, tu peux me voir balayer dans le ciel
J’ai toujours pensé que pour chercher fallait que j’ouvre les yeux
Mais ici il faut les fermer pour trouver Dieu

Nos vies passent comme des coups de vent
À quoi bon se presser tout l’temps
J’me demande c’qu’on est souvent
Un château de cartes dans le vent

J’ai vu un mendiant devant l’église dans le nord de la ville
Pendant ce temps-là, le Vatican est fait en or massif
Jésus-Christ c’était le pauvre des pauvres
La misère est coast to coast, pendant que le clergé devient encore plus riche

Le prêtre passe la dime, vas-y, sors un dix
C’est aussi wrong que d’le sortir pour voir des tits
Le signe de croix c’est le signe de piasse, ramasse ton fric
On appelle ça du bread parce que c’est rendu le corps du Christ

Broke à l’année quand t’es salarié sans fric
Malade parce que t’avais d’la viande avariée dans l’fridge
C’est pas juste en Afrique, t’as juste à te balader en ville
Pauvres vs riches, c’est comme Canadiens-Nordiques

J’ai toujours pensé que pour chercher fallait que j’ouvre les yeux
Mais ici il faut les fermer pour trouver Dieu
Au nom du père, et du vice et de la vie rapide
Je vivrai avec mes cicatrices, ainsi soit-il

Nos vies passent comme des coups de vent
À quoi bon se presser tout l’temps
J’me demande c’qu’on est souvent
Un château de cartes dans le vent

Je te déteste, pis j’peux même pas t’expliquer pourquoi
Peut-être parce que mon père biologique m’a quitté pour toi
Ou que j’ai laissé mon ex parce qu’elle était disciple de toi
Ou parce que tu m’as jamais répondu même une crisse de fois

Ou parce que c’est la merde pis qu’ton fils ne revient pas sur Terre
Ou qu’on doit nettoyer l’bordel parce que t’as pas su l’faire
Ou parce que la foi annule la fonction des globes oculaires
Ou parce que t’es l’ami imaginaire le plus populaire

Illuminatis, kill count des Nazis
Backstreet, crackfiends, puissance élargie
Visage de Marie, stigmates par magie
Chimpanzé réinventé, primate sur flatscreen

On est le résultat fucked up de la haine
On a des chaînes sur les bras, on n’est pas le top de la chaîne
Au nom du père, et du vice et d’la vie rapide
J’vis avec mes cicatrices, ainsi soit-il

Nos vies passent comme des coups de vent
À quoi bon se presser tout l’temps
J’me demande c’qu’on est souvent
Un château de cartes dans le vent

Entrez des paroles!

La Boîte aux paroles compte sur les utilisateurs comme vous pour enrichir sa banque de données! Si vous connaissez les paroles des chansons de la liste ci-dessous, ou de tout autre chanson interprétée par Koriass, faites-en profiter la communauté en les retranscrivant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.