Prisonnier d’une mémoire

Si t’as de la crainte, et que la peur te fige,
tu viens de perde c’est elle qui te dirige
c’est scandaleux...
les viols, les meurtres, le monde ferme les yeux
le monde a peur de parler
la loi du silence c’est plus, qu’une manière de parler
tu te penses tough, pis tu trouves ça cool
tu vas finir dans une tombe parce que t’as fait le stool
les coups partent de nulles parts, c’est la guerre dehors
tu te penses à l’abri mais t’as tort
on peut te dévisager avec un seul regard!
les meilleurs partent en premier? Ça c’est pas vrai!
c’est le plus faible qui meurt et les autres viennent après!
c’est la loi du plus fort, on se bat pour survivre
si tu penses que j’ai tort, yo come on dégrise!
on vit dans un cercle, une chose est certes
c’est qu’il n’y a pas d’issues si je te l’apprend sois pas déçu
mon devoir c’est de savoir, le savoir c’est le pouvoir
car le savoir est une arme et j’me jette le blâme
on apprend chaque jour dans une vie remplie de drames
je ne m’apitoie pas sur mon sort, je suis fait fort
même s’il y a des jours où j’me sens faible
mais quand j’tombe j’me relève
si tu peux lire entre les lignes tu peux aussi lire sur mes lèvres
il y en a pour qui je connais qui vivent leur vie à toute vitesse
parce qu’ils ont eu le traumatisme d’entendre un meurtre dans l’autre pièce!

on est l’miroir de soi-même, prisonnier d’une mémoire
on a tous l’air d’une bande de cobayes, dans l’même manoir,
on a failli m’avoir mais pas question de fléchir,
je suis sorti de mon ancienne vie, pis aujourd’hui je respire
je m’inspire et j’ecris...
sur chaque bout de papiers à chaque bout de ma vie
encore debout et j’donne mon avis!
mon ami, t’en a mis du temps! pour comprendre
que si j’rappe aujourd’hui c’est pour me faire entendre

j’ai marché dans un couloir étroit!
dormi dans une cellule où il fait tellement froid
remords par dessus remords, déçu de moi-même
là où je vois que la mort est l’issue de chaque problème,
mais non! c’est faux! celui qui a la verité
portera sa croix jusqu’à chaque extremité!
j’ai des bâtons dans les roues, mais pas question que j’tombe
je veux au moins vivre ma vie avant de finir dans une tombe!
Dieu déteste les regards orgueilleux, les bouches qui trompent,
et la main des assasins!
il y a les dix commandements qui font de toi un homme bien
mais depuis l’commencement l’homme fait rien!
ça sent les dernier temps, le jour du jugement
la prochaine génération fera des millitants!!!

on est l’miroir de soi-même, prisonnier d’une mémoire
on a tous l’air d’une bande de cobayes, dans l’même manoir,
on a failli m’avoir mais pas question de fléchir,
je suis sorti de mon ancienne vie, pis aujourd’hui je respire
je m’inspire et j’ecris...
sur chaque bout de papiers à chaque bout de ma vie
encore debout et j’donne mon avis!
mon ami, t’en a mis du temps! pour comprendre
que si j’rappe aujourd’hui c’est pour me faire entendre

des fois j’ai l’impression qu’on vieillira jamais
mais plus l’temps passe on voit que la vie nous court après,
quand j’écris des raps j’deviens un ermite
une question sans répliques, le bien ou le mal qui m’habite?
et j’deviens vite coufus!
avec la même question pourquoi on m’a conçu?
j’ai des impressions de déja vues...
ça veut tu dire que je suis sur le bon chemin ou si j’suis perdu?
j’ai l’impression d’avoir déjà su......
pourquoi je lisais la bible..... prier pour ceux qui ne l’ont pas lue!!

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.