L’aiguiseur de ciseaux

Je suis aiguiseur de ciseaux
Je marche des heures dans les bourgs, les vrais, les faux
Aussi je fais peur avec mes couteaux
Seul les enfants, que je les fais rire

J’ai un bureau ambulant sur roulettes
Je m’annonce comme il faut, je fais sonner les clochettes
Je vais dans les ruelles circulant de lieux en places
Il n’y a que les enfants pour me croire vendeur de glaces

C’est étrange, c’est bizarre mais c’est comme ça
Y’a de drôles de métiers

Je fais des rencontres insolites
Des armuriers, des luthiers, des carmélites
Et des femmes très belles dont les maris golfeurs
Les quittent pour 18 trous en moins de 4 heures

C’est étrange, c’est bizarre mais c’est comme ça
Y’a de drôles de métiers et de sports

Demain c’est drôle vers les midi moins quart
Je ferai la pause, car à plusieurs égards
Depuis quelques temps je me lasse un peu
Ce métier m’a fait riche mais je lui dis adieu

C’est étrange, c’est bizarre mais c’est comme ça
Y’a de drôles de métiers, et de sports, et de rois

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.