Je poursuis mon bonheur

JE POURSUIS MON BONHEUR

La nuit s’impose sur le jour
Sur ma grande infortune
Car mon coeur quand vient la lune
Se trouve seul devant lui-même
comme devant sa misère

Je ne suis pas sans regret
Pourquoi faut-il que l’amertume
ne s’en tienne pas qu’aux agrumes?
Mon lit est comme un désert
Un désarroi que je souhaite temporaire

Et jamais je ne désespère
de trouver là sur mon chemin
quelque chose de malin
Un peu d’amour, un peu de vin
Et quelques jolis lendemains

J’aimerais ne plus jamais
Trop m’en faire sur l’inutile
Et quand la nuit reviendrait
garder mon sang froid bien frais
Sous des cieux plus heureux

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.