La collision

Il ne suffit pas
Pour nous deux
De nous dire adieu
Il nous faudra
Sans doute faire mourir
Tout ce qu’on sait
De l’un et l’autre

Alors qu’en mai
Tout me rappelle
À ton souvenir
Tu es la fleur
Tu es le bourgeon
Tu es la vie, mais
Pour moi c’est tant pis

La rivière qui coule
Qui va qui refoule
Et fonce sans pardon
Sans trop le savoir
Tu m’as fait entrevoir
Un possible horizon

Je crée ma vie
Je l’aime chaque jour
Et pourtant,
Moi convaincu
De bien me connaître
Je ne suis jamais
Là où j’aimerais être

J’ai gagné des villes
En espérant m’y rencontrer
Mais je n’étais jamais
Aux rendez-vous
Je n’étais pas
Là où je devais être

La rivière qui coule
Qui va qui refoule
Et fonce sans pardon
Sans trop le savoir
Tu m’as fait entrevoir
Un possible horizon

Si on reste au même endroit
Un long moment tranquille
Entre-t-on peut-être pour de bon
En collision avec soi

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.