Chacun pour soi

Par les chemins, je vais solitaire
Vers ma drôle de condition
En société inégalitaire
Malgré de bonnes intentions
Bien que je ne sois pas au pire
J’ai sur moi quelques solutions
Et un peu de cran pour suffire
À mes utopies

Chemin faisant et au bout de mes peines
Il n’y a plus d’hypocrisie
Ni de promesses qui ne tiennent
Comme le veut la convention
Je rêve en simplicité
Qu’un enfant mange à sa faim
Et pas qu’en période d’examen
Ni dans mes utopies

Mais chacun veut s’en tirer pour lui même
Chacun veut s’en sortir aimé
Mais chacun veut s’en tirer pour lui même
Chacun veut s’en sortir aimé

Par les chemins, je vais solitaire
Gonflé à bloc, bien que pourtant
Mes pieds battent la poussière
Je ne désespère pas pour autant
Moi qui n’attend plus de subside
Ailleurs qu’en toi qui me sourit
L’indifférence est fratricide
L’égoïsme une utopie

Mais chacun veut s’en tirer pour lui même
Chacun veut s’en sortir aimé
Mais chacun veut s’en tirer pour lui même
chacun veut s’en sortir aimé

Mais chacun veut s’en tirer pour lui même
Chacun veut s’en sortir aimé
Mais chacun veut s’en tirer pour lui même
Chacun veut s’en sortir aimé

Mais chacun veut s’en tirer pour lui même
Chacun veut s’en sortir aimé
Mais chacun veut s’en tirer pour lui même
Chacun veut s’en sortir, moi le premier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.