Monsieur l'épouvantail

Quand tu me touches sans toucher mon corps
Je frémis de partout, et encore
Je passe les détails
Qui pourraient te gêner
Monsieur l’Épouvantail
Vous êtes fait Majesté

T’as pas peur d’être fort, t’as pas peur de ta peur
T’as pas peur d’être mon ami, mon amant, mon amour
T’as pas peur d’être seul, pas peur des profondeurs
Pas peur de mon bonheur même si tu n’es pas autour

Tes yeux me sourient et m’assurent de ta présence
À chaque bon ou faux pas dans ma quête de moi
Peu importe tes doutes, tu m’appuies en silence
Et quand l’issue est belle tu me portes à bout de bras

Tellement tu es laid, tu effraies la mort
Mais moi qui t’observe je t’adore
Je vois dans ta paille
Ton souverain amour
Monsieur l’Épouvantail
Vous m’avez joué un bon tour

Chaque éclat de rire de nos petits troubadours
Voluptueusement te soulève de terre
Pour eux tu inventerais des prodiges tous les jours
Mais moi je sais que le miracle c’est leur père

Tu es le plus honnête des mensonges
Tant pis pour les oiseaux qui se laissent tromper
Car ceux qui n’sont pas dupes et qui plongent
Ont tout le loisir de savourer le blé!

Tellement tu es vrai, tu fais valser la mort
Et moi, ravie de ton essor
Je vois au travers de ta paille
Le rare talent d’aimer
Monsieur l’Épouvantail
Qu’il est bon vivre à vos cotés

Que dire de tes yeux enchinoisés par le désir
Qui allument instantanément mon four à 500°
Tes mains qui savent mieux que quiconque comment me lire
Nos corps qui se pressent et nos peaux qui s’impriment

Quand tu me touches sans toucher mon corps
Je frémis de partout, et encore
Je passe les détails
Qui pourraient te gêner
Monsieur l’Épouvantail
Vous êtes fait Majesté

Entrez des paroles!

La Boîte aux paroles compte sur les utilisateurs comme vous pour enrichir sa banque de données! Si vous connaissez les paroles des chansons de la liste ci-dessous, ou de tout autre chanson interprétée par Geneviève Bilodeau, faites-en profiter la communauté en les retranscrivant.