Le monde est à pleurer

Ladies and Gentleman,
after one year, after two years,
John the Wolf, haha, hahaha

Hey, hey, hey!
Hey, hey, hey!

Estea mamota hu’elepo* (x2)

Aujourd’hui rassemblés Dieu le père et Bouddha et Krishna et Allah
dans un même gynécée
Tous ont gros sur le coeur
C’est pourquoi le meeting
C’est pourquoi le meeting

En effet en ce jour deux mille ans après Christ
force leur ai d’avouer leur échec
Les humains sont méchants et la terre est cruelle
et la terre est cruelle

Je désire tout de suite prendre le crachoir
dit Bouddha le gros tas dans un sursaut sans gloire
Pour ma part ce ne sont ni les guerres
ni les famines qui me prennent la tête.

Non ce serait plutôt la conception ratée à la base de l’humain,
la sélection naturelle par exemple le martyre le pire qu’on puisse
endurer n’est-il pas avant tout la laideur chronique, la laideur chronique.

Je pense à cette fille que j’ai vue a Makao, tellement moche
et sans talent à chaque fois qu’elle aimait son amour se serrait dedans
elle comme un ulcère d’estomac qui lui tenaillait l’intérieur.
Son amour se serrait dedans elle comme un ulcère d’estomac
qui lui tenaillait l’intérieur, l’intérieur.

Allez hop! Un peu d’sincérité, le monde est à pleurer!

Ce n’est rien dit Allah toujours contradictoire.
Je connais des obèses incapables de voir un frigidaire
sans frémir d’angoisse, sans frémir d’angoisse.

Honteux et défaitistes, ils traînent la nuit dans les salles à manger
et le jour rasent les murs, ennemis des miroirs.

Votre vue est sommaire rétorque Dieu le père,
savez-vous l’existence de cette famille de banlieue
qui passe leur jeunesse à gagner
un salaire à peine suffisant pour payer cette maison horrible
Et cette pelouse affreuse et après 20 ans de labeurs fous
les enfants les quittent et plus jamais ne les aiment,
et plus jamais ne les aiment.

Allez hop! Un peu d’sincérité, le monde est à pleurer!

Mais je vois pire encore de scander manitou
toujours en retard et pété à mort, je vois le cortège
des artistes ratés qui cherchent le tube à longueur de journées
et se cassent la tête pour cette pauvre fille qui chantait des ballades.
Ha! cette pauvre fille pas trop belle qui chantait des ballades.

Hey, hey, hey!
Hey, hey, hey!

Le meeting va bon train, ça défoule tout va bien
les dieux pleurent tout leur soûl sur l’acné juvénile,
les oreilles décollées, le parc Lafontaine, la retraite à 60 ans,
l’amour décevant, les toilettes publiques et les rages de dents
les toilettes publiques et les rages de dents.

Enfin Dieu et Bouddha et Krishna et Allah épuisés de l’effort,
tombent cois pessimistes et regardent leurs orteils et
regardent leurs pieds, et regardent leurs pieds.

Mais Dieu le père toujours jovial se ressaisi;
«J’ai ici Mr. dans mon sac un petit cordial
dont vous me direz des nouvelles»
et le voilà qui distribue les verres. Bouddha s’illumine,
il en a lui aussi, le saké coule à flot Manitou a du pot
et Shivas du haschich, Allah se retire.

Et on vit dans le ciel, Dieu le père et Bouddha, Manitou et Krishna
bras dessus bras dessous ivres morts et joyeux chanter à tue-tête
au-dessus des nuages.

Allez hop! Un peu d’sincérité, le monde est à pleurer!
Un peu d’sincérité, un peu d’sincérité

Allez hop! Un peu d’sincérité, le monde est à pleurer! (x8)

Entrez des paroles!

La Boîte aux paroles compte sur les utilisateurs comme vous pour enrichir sa banque de données! Si vous connaissez les paroles des chansons de la liste ci-dessous, ou de tout autre chanson interprétée par Jean Leloup, faites-en profiter la communauté en les retranscrivant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.