J’aimais l’hiver

Le plus bel hiver de nos vies
La neige en masse, l’amour, la ouate
Patins glissant sur Saint-Denis
Jardins de glace au-d’sus d’l’asphalte

Un grand hiver vif comme une claque
Mais beau pareil à l’ancien temps
L’Oratorio d’Sébastien Bach
Le bœuf et l’âne, l’or et l’encens

Mon amour aimait l’hiver
Autant que j’aimais mon amour
La neige blanche est éphémère
J’aimais l’hiver

Le plus bel hiver de nos vies
Le bois dans l’feu, le feu aux joues
Libres de vivre au ralenti
Remis à d’main les rendez-vous

Rien que du blanc par la fenêtre
Sous les draps brûle un volcan
Deux nouveau-nés dans la tempête
Entrelacés comme des amants

Mon amour aimait l’hiver
Autant que j’aimais mon amour
La neige blanche est éphémère
J’aimais l’hiver

Personne ne la voit venir
Mais quand elle tombe, elle tombe dru
Une pluie lourde et sans avenir
Et sans tendresse dans les rues

«L’hiver est mort» titre La Presse
À la radio ça parle fort
«Congé d’école» dit la maîtresse
Et tout partout ça fond dehors

La neige blanche est éphémère
J’aimais l’hiver
J’aimais l’hiver

Entrez des paroles!

La Boîte aux paroles compte sur les utilisateurs comme vous pour enrichir sa banque de données! Si vous connaissez les paroles des chansons de la liste ci-dessous, ou de tout autre chanson interprétée par Beau Dommage, faites-en profiter la communauté en les retranscrivant.