Le retour du flâneur

Comme une vieille habitude
Malgré les années
J’ai tourné au coin de la gare
Comme à toutes les fois
Le cœur m’a sauté
Quand l’char est passé sur les tracks

J’ai baissé ma vitre
Vingt ans de ma vie
Me sont remontés en mémoire
Les lilas en fleurs, l’asphalte mouillée
Quand vient de passer l’arrosoir

Pas de banderoles, pas de discours
C’est rien qu’un chat de ruelle
Qui rentre dans sa cour
Sans trompette ni tambour
Après un long détour
J’suis revenu dans le quartier
Revenu pour y rester
C’est le retour du flâneur
Après un long détour

J’ai rôdé au hasard
Dans les rues dans les ruelles
C’est comme si j’tais jamais parti
J’ai r’mis mes vieux runnings
Qui m’donnaient des ailes
J’ai recousu les fils de ma vie

Pas de banderoles, pas de discours
Dans la vitrine du vieux barbier
J’ai vu ma face qui m’souriait
C’est le premier miroir
Depuis des années
Qui me reconnaît

Pas de banderoles, pas de discours
Dans la vitrine du vieux barbier
J’ai vu ma face qui m’souriait
C’est le premier miroir
Depuis des années
Qui me reconnaît

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.