Le Blues de la métropole

En soixante-sept tout était beau
C’était l’année de l’amour, c’était l’année de l’Expo
Chacun son beau passeport avec une belle photo
J’avais des fleurs dans’cheveux, fallait-tu être niaiseux!

J’avais une blonde pas mal jolie
A vit su’une terre avec quatorze de mes amis
Partie élever des poules à la campagne
Qui m’aurait dit que la nature allait un jour voler ma gang?

Mais qu’est-ce qu’un gars peut faire
Quand y a pus l’goût de boire sa bière
Quand y est tanné de jouer à mère
Avec la fille de son voisin?
Tous mes amis sont disparus
Pis moé non plus j’me r’connais pus
On est dix mille su’a rue Saint-Paul
Avec le blues de la métropole

J’sais pus quoi dire à mes amis
Y sont rendus ou ben trop gelés ou ben trop chauds
Y’en a deux trois qui sont rendus un peu trop beaux
Même Jésus-Christ a embarqué mon ancienne blonde dans son troupeau
Mais qu’est-ce qu’un gars peut faire
J’avais un chum qui était correct, lui
Mais je le vois pus, y’est en prison dans le bout de
Québec
Y’a mis des bombes quand y’a perdu ses élections
Si j’m’ennuie trop, vous êtes ben mieux, vous êtes ben mieux de faire attention!

Mais qu’est-ce qu’un gars peut faire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.