Ange gardien

Un ange gardien su’l’bord d’un lac un soir d’hiver
Les pieds dans neige mais y a pas froid y est en calvaire
Y vient d’apprendre que l’bon Dieu a décidé
De faire mourir sans l’avertir son protégé

C’est pourtant pas un mauvais gars, y est ben tranquille
Y vend des clés dans un sous-sol rue d’Iberville
Son tour est venu mais y le sait pas, y fait des clés
Y’est occupé à oublier mardi passé…

Mardi passé une femme est venue, a s’est fait faire
Une deuxième clé pour sa maison à Saint-Lambert
Sans dire un mot, y s’est taillé une troisième clé
Dans la soirée il l’a suivie pis y est entré

Le jour se lève pis l’ange est là toujours assis
Y’ose pas penser à l’homme aux clés qui est parti
Y prend son temps, secoue ses ailes, secoue ses pieds
Y regarde en l’air prend son respir pour s’envoler

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.