Toucher les cèdres

Je ne toucherai pas les cèdres même s’ils sont d’un vert très beau
J’y échauderais, y abimerais ma peau

Je ne traverserai pas les cèdres même si tes charmes transpercent ma robe
Ses mains seulement la déboutonnent

Même si ton parfum sent le vent
Et que tes lèvres en aimants
Pouvaient faire de toi mon amant
Mon cœur lui revient, ma peau est son butin

Sans que mes jambes touchent les cèdres
Sans que ma peau et son cœur saignent
C’est impossible et trop sensible

Même si ton parfum sent le vent
Et que tes lèvres en aimants
Pouvaient faire de toi mon amant
Mon cœur lui revient, ma peau est son butin

Je danse dans tes bras
Sous ton souffle sage et aimant
Ma robe effleurant les cèdres doucement

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.