Nin sibicec

Ma rivière, ma chair, ma terre est un tremblement
Un barrage, une brèche, une entaille dans mon sang
Je suis une tempête qui éclate et implose à la fois
Et cette foi je la cherche souvent, elle me glisse entre les doigts

Mon père voudrait tant me nantir d’un cœur libre
Et ma mère qui espère bercer et apaiser mes misères
Je suis l’écho des secrets qui ont longtemps troublé les eaux claires
Purgez-moi de ces lois qui blessent depuis tant d’hivers

Comment sous les brouillards j’arrive à voir les tranchées
Comment sous les tourments mes racines peuvent s’enfoncer
Si je tenais un miroir sans reflet de vos passés
Je pourrais voir loin devant et en moi toute la beauté

Nin sibicec majigon ninibin pekatc eji mikitwakamik

Aka kekon etakôk kitci idiebec nitam

Nin sibicec majigon ninibin pekatc eji mikitwakamik

Aka kekon etakôk kitci idiebec nitam

(Je suis une petite rivière qui cherche à couler librement
Sur les profondes noirceurs et grands vides du temps d’avant)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.