Élans

Toujours et jamais à la fois dans l’espace de tes bras
Je te quitte en décembre et te laisse avec le froid
Pris entre deux chemins, entre le Nord et la raison
Mes élans en mouvement, je t’effleure seulement, seulement

Jamais je n’offrirai ton corps en échange
Je te rejoindrai sur les marches de la descente
Pour bien te regarder avant que mon cœur se fende
Comme à chaque fois où je te dis de ne pas m’attendre

Le motel ne me réchauffe pas, les nuits me laissent froide
Je t’ai laissé un message sans te dire que tes mains me manquent

Jamais je n’offrirai ton corps en échange
Je te rejoindrai sur les marches de la descente
Pour bien te regarder avant que mon cœur se fende
Comme à chaque fois où je te dis de ne pas m’attendre

Rester, rester toujours
Jamais ça ne me ressemblera
Partir, partir toujours
Avec toi en moi, mon amour
Rester, rester toujours
Jamais ça ne me ressemblera
Partir, partir toujours
Avec toi en moi, mon amour

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.