Chambre 16

La lampe de chevet éclaire la pièce vide
Vide de ton odeur
Dénudée de bibelots et de ta chaleur

Dis-moi que lorsque tu reviendras
Nos corps ensemble se berceront
Dans la lueur du lampadaire
Qui t’accordera les traits de ma chair

La lampe de chevet
Éclaire la chambre 16
Vide de ton odeur
Dénudée de tes lèvres sur mon cœur

Dis-moi que lorsque je reviendrai
Ton corps ne demandera qu’à m’aimer
Qu’une fente dans le rideau
Laissera la lune caresser ta peau

Dis-moi que lorsque nous serons là
À ne plus répondre qu’à nos ébats
L’abandon à bout de souffle dans la pièce noire
Vivra en veilleuse dans ta mémoire