Tenir ce qui nous tient

La vie nous cache des secondes
On cherche le meilleur des deux mondes
La fin s’en vient nous sommes nerveux
Le fou du roi s’ennuie déjà
Même la Joconde ne sourit plus
Les temps sont durs, nous sommes perdus

Et on se tient bien, et on se tient bien
Et on se tient après c’qu’on peut
Mais il n’y a rien, mais il n’y a rien
Mais il n’y a rien pour tenir ce qui nous tient

Faut se tenir au courant
Et nager dans le bon sens
Avoir des idées c’est encore mieux
Mais y a des trous dans l’bateau
Y a de l’eau dans les canots
Le fond de l’histoire est très vaseux

On s’en fait pas pour rien
On n’a qu’à tendre un peu les mains
On nous en donne tant qu’on en veut
Le seul espoir qu’il nous reste
Pour nous sauver la peau des fesses
Ressemble à mes années d’études

Il n’y aura pas de bombe
Mais finira par exploser
Certains vont bien s’éclater
Et quand la poussière retombera
Et qu’on verra qu’il n’y a plus rien
Certains voudront être remboursés

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.