L’eau, lève

L’eau l’eau lève (bis)
L’eau l’eau lève elle a levé

Faudrait bien débarrer la barrière
On a du canot à monter
La senteur de la forêt des conifères
Me dit que le sol est dégelé
Et le beau temps qui s’en mêle
Qui ne fera que passer
N’a pas l’air de s’en faire
Il y sera toute la journée

Le lièvre habitant la pépinière
S’est vêtu pour aller fêter
Mais le pauvre a fini par manquer d’air
Son collet était trop serré
Et les jolis bois du cerf
Qui les donnerait volontiers
Plutôt perdre une partenaire
Que de finir la tête coupée

Il est fort le courant dans la rivière
Les poissons semblent s’amuser
Doucement faisons-leur une prière
Dire qu’y en a qui vont les pêcher
Il est temps que quelqu’un s’en mêle
Qu’on commence à s’en parler
Qu’on se fasse un lot d’équerre
Et qu’on tourne les coins carrés

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.