Amène-moi

Depuis que t’es parti
Je n’existe pas ici
Je n’existe pas ailleurs non plus

Je marche dans mon ombre
Tous mes jours sont sombres
Mes journées sont teintes de gris

Et je m’assois à ma fenêtre
À regarder les autres être
Pendant ce temps je m’ennui

Amène-moi, amène-moi
Amène-moi, amène-moi
Amène-moi, amène-moi

Depuis que t’es parti
Je suis silences ou cris
Absolument rien entre les deux

Je me regarde dans le miroir
Mon visage est une mer à boire
Mon cœur tout desséché

Dans un navire en plein naufrage
Je tends les mains vers le rivage
Reviens donc me chercher

Amène-moi, amène-moi
Amène-moi, amène-moi
Amène-moi, amène-moi

Tant que je reste fragile
Que la vie me mène tranquille
Que la vie m’emmène
Loin de toi

Titres les plus consultés

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.