Rue des réverbères

Des idées s’emmêlent dans ma tête
Comme un printemps sous la neige
Et dans la rue des réverbères
J’entends les murmures de la nuit qui veille
Et moi te promettant hiers et demains
Et toi ne me faisant promesse de rien
Ramenant toutes les pendules à zéro

Comme une saison qui se fane
Comme un vieux rêve oublié
Je suis mort de toi mort de t’attendre
Je n’aimerai plus jamais pour deux
Ne me contenterai plus de si peu

Les idées se démêlent dans ma tête
Comme les répliques dans un vieux film
Et dans la rue des réverbères
Je vois la beauté de la nuit qui file
Et moi te promettant hiers et demain
Et toi ne me faisant promesse de rien
La tableau se dessine à nouveau

Comme une saison qui se fane
Comme un vieux rêve oublié
Je suis mort de toi mort de t’attendre
Je n’aimerai plus jamais pour deux
Ne me contenterai plus de si peu

Le courage entre les mains
Je plie bagage n’attends plus rien
Je suivrai le cours des jours
Suivrai ma voie sans détour

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.