On s’est aimés

Février vient de pointer puis tout le monde vit au ralenti, enneigé.
Tu es partie en même temps que l’été, voir le monde d’une autre façon, oublier.
Pour ce qu’on s’était promis, fais-toi pas de bile tout est ok, je prends soin de moi.
Comment ça se passe ta vie là-bas as-tu trouvé ce que tu cherchais, ce que tu voulais?

Ça me ferait du bien au fond de te savoir heureuse, ici des jours tout va de travers c’est quand même pas la grosse misère.
C’est vrai je vais y arriver je vais retomber sur mes pieds, la vie est longue, longue, longue je me dis qu’un boutte, au moins, on s’est aimés.
Je me rappelle nos dimanches paresse à rien faire juste à prendre la vie du bon côté. De nos marches nocturnes centre-ville on s’échouait au fond d’un café, c’était facile.

Mais février prend son temps nous éloigne un peu tous les jours, en attendant, je prends la route, la guitare, quand je ferme les yeux en chantant, c’est presque comme avant…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.