Dire non

Je suis parti de rien de nulle part où aller
À compter les jours à l’ombre
À l’ombre du gros bon sens de la vérité
Victime de mes préjugés

Un matin de sang-froid je me suis levé
La rage de vivre me coulait des lèvres
J’ai repris ma colonne qui traînait à terre
J’ai vu rouge, j’ai foncé

Que ceux qui m’aiment me suivent
Que les autres fassent du vent
Je n’ai plus de temps à perdre plus d’accroire à me faire
Je prends la place que ça me tente
Le temps que ça me prend
Je n’ai plus peur de dire non sans demander pardon
Non non non
Non non
Non non non non non

J’ai tellement eu peur de décevoir tout le monde
À marcher sur des mines et des bombes
Tellement voulu embarquer dans la parade
Je me marchais dessus à lui courir après

Jugez-moi condamnez-moi lapidez-moi
Je suis coupable de m’en foutre
L’heure du jugement a peut-être sonné pour certains
Pour ma part je m’en lave les mains

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.