L’imparfait bonheur

J’ai mis tous mes démons dans le même panier
Tous ceux qui m’empêchaient d’exister
Défait les nœuds au fond de ma gorge
Qui m’empêchaient de respirer

J’ai acheté un kilo de bon karma
L’ai mis en banque pour les jours de marée basse
Retrouvé le kid que j’étais avant
La magie les yeux gourmands

Que le diable m’emporte si je démissionne
Oubliez-moi si je décline
Ma tête est dure et froide comme l’hiver
Que l’on m’abandonne si je pars en galère

J’ai engourdi mes peurs trop souvent
Trouvé le fond de l’abysse trop souvent
Des journées vides j’en ai trop bu
Des foutaises j’en ai trop cru

Je descendrai de l’ivresse la tête haute
Le poing dans les airs les idées claires
Je vivrai vieux et en douceur
Filerai l’imparfait bonheur

Que le diable m’emporte si je démissionne
Oubliez-moi si je décline
Ma tête est dure et froide comme l’hiver
Que l’on m’abandonne si je pars en galère

Des cents et des milles à reprendre au ralenti
C’était comprendre ou partir

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.