Mieux revenir

C’est un soir de salon, de couverte de laine
Dehors la vie a l’air sur pause
Froid mais serein… l’hiver

J’ai juste envie de faire le mort
Entre plancher et plafond
Pendant que tout le monde veut changer le monde
Moi je m’enfonce

C’est peut-être que je crains l’eau chaude
Trop échaudé je suppose
Ou que j’ai un coeur de tôle
Rouillé de tout ce que je m’impose
Mais pour l’instant je m’échappe
Et en contrôle je dérape

Je me sens déjà vu
Prévisible comme un film plate
J’aurais envie de sortir prendre l’air
Mais janvier prend toute la place

Je n’ai pas envie de voir la fin
Ni de laver mon linge sale
Je voudrais seulement que pour une heure il ne se passe rien
60 minutes banales

Sans milieu sans fin
Sans intro-fiction
Juste trouver un coin où penser à rien
Où le silence est bon
Me faire oublier
Par le monde entier
M’allonger tranquille, me sentir partir
Pour mieux revenir

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.