La maison est grande

J’ai pus l’temps de m’faire des idées
Même pus l’courage d’y penser
Tout l’monde a tellement besoin d’juger
Ben qu’ils m’prennent pour un fou
Moi c’est avec toi que j’voudrais décoller

Je reviens d’une semaine de shows
La Gaspésie c’est vrai que c’est beau
C’est dimanche pis la maison est grande
J’peux te rêver en silence mais t’aimer
Sans le crier c’est après me tuer

J’pense que j’déraisonne quand j’te vois me regarder
Que mon sourire goûte meilleur quand t’es là
Que l’apesanteur nous prend dans ses bras
Si j’détonne quand j’te parle
C’est qu’j’oublie l’reste du monde entier

J’ai pus l’temps de pus m’écouter
De faire semblant de prendre mon pied
Et que tous mes remords prennent le bord
À partir de tout de suite c’est mon cœur
Qui prend l’contrôle du fort

J’ai fini de ramer contre le courant
De me dire tout bas de prendre mon temps
Enjôle-moi chaque fois que tu voudras
On s’enferme où tu veux pis on oublie la clé du cadenas

J’pense que j’déraisonne quand j’te vois me regarder
Mon sourire goûte meilleur quand t’es là
Que l’apesanteur nous prend dans ses bras
Si j’détonne quand j’te parle
C’est qu’j’oublie l’reste du monde entier

J’cours à ma perte si je redeviens c’que j’suis pas
J’pourrai me dire que j’t’aimais gros comme ça
Mais là c’est l’matin pis t’es déjà belle
Si j’me fous des lendemains quand tu m’aimes
J’me pète les bretelles

J’pense que j’déraisonne quand j’te vois me regarder
Mon sourire goûte meilleur quand t’es là
Que l’apesanteur nous prend dans ses bras
Si j’détonne quand j’te parle
C’est qu’j’oublie l’reste du monde entier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.