Quelqu’un d’autre

C’est drôle des fois je me questionne
Ça m’arrive même de me faire peur
J’me demande de quoi j’ai l’air
Dans les yeux de ceux qui me regardent dans l’sourire de leur bonne humeur

J’pense toujours trop à ce que tout l’monde
Peut penser par en arrière je suis dépendant du vouloir plaire
Souvent j’me surprends à m’déguiser en quelqu’un d’autre
Souvent j’me surprends à imiter quelqu’un d’autre

J’ai beau vouloir être pur jusqu’au plus creux de mon épicentre
Vouloir que mon regard soit aussi transparent
Que le plus brillant des diamants mais j’perds mon temps
Je rêve d’un monde transparent j’perds mon temps, j’perds mon temps

J’ai 27 ans bientôt 50 l’heure est sujet qui change
J’ai pus l’goût de changer d’visage pour ceux que ça dérange
J’veux pus passer pour quelqu’un d’autre
Pus m’enterrer pour quelqu’un d’autre
Je largue les amarres
Des trop bavard qui s’prétendent
Quelqu’un d’autre

De fil en bêtises j’ai trop souvent perdu mon temps
À habiller les mots à faire semblant comme l’innocent
Qui s’cache derrière des mots savants

J’ai beau vouloir être fier jusqu’au plus dur de mon orgueil
Toujours vouloir tenir bon, jeter les plus beaux mots sur la plus belle feuille
Mais j’perds mon temps
Je rêve de sortir le pauvre du seuil j’perds mon temps, j’perds mon temps

J’ai 27 ans bientôt 50 l’heure est sujet qui change
J’ai pus l’goût de changer d’visage pour ceux que ça dérange
J’veux pus passer pour quelqu’un d’autre
Pus m’enterrer pour quelqu’un d’autre
Je largue les amarres
Des trop bavard qui s’prétendent
Quelqu’un d’autre

Quelqu’un d’autre… Quelqu’un d’autre
Quelqu’un d’autre… Quelqu’un d’autre

J’ai 27 ans bientôt 50 l’heure est sujet qui change
J’ai pus l’goût de changer d’visage pour ceux que ça dérange
J’veux pus passer pour quelqu’un d’autre
Pus m’enterrer pour quelqu’un d’autre
Je largue les amarres
Des trop bavard qui s’prétendent
Quelqu’un d’autre, quelqu’un d’autre

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.